VIDEO. Les chiens d'avalanche, les héros de la montagne

Au sommet des monts neigeux, des équipes cynophiles dressent leurs chiens pour porter secours aux personnes ensevelies.

BRUT

Entre 2008 et 2018, on recense en moyenne 31 victimes d'avalanche par an. Il est estimé que 75 % des personnes totalement ensevelies ne survivent pas à ce déferlement de neige. Pour faire baisser ces chiffres, les équipes de secours entraînent des chiens afin qu'ils soient capables de déterrer les disparus.Chaque hiver, les maîtres et les chiens doivent effectuer cinq entraînements collectifs pour être au point le jour d'un accident. Lors de ces exercices, une réelle cordialité unit l'homme et l'animal. "Quand on se déplace à ski, on les met sur nos épaules. Ça crée vraiment un lien fort", explique Guillaume Devalle, son chien Otis dans les bras. 

L'expertise des chiens 

Dans le désert blanc de la montagne, les chiens sont capables de flairer en un temps record un corps submergé. La détection faite, ils balaient la neige avec leurs pattes jusqu'à que l'alpiniste puisse enfin voir le jour. Puis, l'animal se sert de sa puissante mâchoire pour extraire totalement l'individu de la cavité. "En 10 minutes, il a quadrillé la zone et il a sorti deux victimes", complimente le secouriste Morgan Barbot. Pour atteindre cette efficacité, environ deux ans d'entraînement sont nécessaires.

Malheureusement, le temps de survie sous un amas de neige est court. Une fois que les chiens sont acheminés sur place, il est parfois trop tard. Mais les secouristes ne perdent pas espoir : "Régulièrement, on a la chance de voir des chiens qui sauvent des vies. (…) Ça fait partie des beaux miracles de la vie", relève l'un d'entre eux. 

Au sommet des monts neigeux, des équipes cynophiles dressent leurs chiens pour porter secours aux personnes ensevelies.
Au sommet des monts neigeux, des équipes cynophiles dressent leurs chiens pour porter secours aux personnes ensevelies. (BRUT)