VIDEO. Covid-19 : les bars sont plus risqués que les transports en commun, car "dans le métro on ne parle pas", explique Yazdan Yazdanpanah

Pour le chef du service des maladies infectieuses de l'hôpital Bichat le fait d'enlever son masque dans les bars et restaurants pour boire ou manger entraîne "un risque de transmission un peu plus important".

FRANCEINFO / RADIOFRANCE

"Dans le métro, on ne parle pas et on a un masque", a expliqué Yazdan Yazdanpanah, chef du service des maladies infectieuses de l'hôpital Bichat et membre du conseil scientifique, vendredi 9 octobre sur franceinfo, pour justifier la fermeture des bars dans les zones d'alerte maximale.

Une mesure pour ralentir la progression de l'épidémie de coronavirus alors que les transports en commun sont bondées, notamment dans la région parisienne. La fermeture obligatoire des bars est entrée en vigueur mardi dans la capitale et la petite couronne. 

Je ne dis pas qu'il n'y a pas de transmission dans le métro, mais au niveau des bars et des restaurants, on va boire et manger. Donc, on enlève le masque.

Yazdan Yazdanpanah, membre du conseil scientifique

à franceinfo

"En plus de l'absence masque, on est face à face et on parle, explique Yazdan Yazdanpanah. Donc, le fait est qu'il y a un risque de transmission un peu plus important". Le membre du conseil scientifique ajoute que "le mieux, c'est de ne rien fermer mais dans cette situation, on est obligé de faire des choix et de le faire dans un certain nombre d'endroits qui ont été montrés comme les plus à risque."

Yazdan Yazdanpanah, membre du Conseil scientifique et chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital Bichat à Paris était l’invité du \"8h30 franceinfo\", le 9 octobre 2020.
Yazdan Yazdanpanah, membre du Conseil scientifique et chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital Bichat à Paris était l’invité du "8h30 franceinfo", le 9 octobre 2020. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)