Covid-19 : les transports en commun sont bondés

Alors que l'épidémie de Covid-19 se poursuit en France, les quais de métro et de RER restent bondés, sans aucune distanciation sociale possible. Le ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari a tenté de clarifier la situation, mardi 6 octobre.

France 3

En pleine épidémie de Covid-19, les rames de métro à Paris sont bondées aux heures de pointe. La distanciation physique est loin d'être respectée. Les images qui tournent sur les réseaux sociaux inquiètent de nombreux usagers des transports en commun. "Sur le métro, je me méfie parce que j'ai peur de la concentration dans une rame", craint une dame. "J'essaie de faire attention de ne pas trop me coller aux gens", prévient une autre.

"Moins de 1 % des contaminations dans les transports en commun"

Mardi 6 octobre matin, Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué aux Transports, a fait le point sur les mesures sanitaires en vigueur avec les dirigeants des principaux opérateurs, la SNCF et la RATP. Il se veut rassurant. Selon ses données, "moins de 1 % des cas de contamination ont eu lieu dans les transports en commun, ou en tout cas, qui ont pour cause principale les transports en commun". Côté RATP, des dispositions vont être prises pour faire face aux pics de fréquentation. En cas d'affluence, "on a décidé de mettre en place une task force de 150 personnes qui viendra en cas de problème, en moins d'une heure, assister pour essayer de réguler les flux", promet Catherine Guillouard, présidente-directrice générale de la RATP.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme porte des gants et un masque pour se protéger des germes dans le métro de New York (Etats-Unis), le 9 mars 2020.
Une femme porte des gants et un masque pour se protéger des germes dans le métro de New York (Etats-Unis), le 9 mars 2020. (JEENAH MOON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)