Tourisme : "La reprise est vraiment là" sur la Tour Eiffel, assure son exploitant

La Tour Eiffel a retrouvé à Pâques des chiffres de fréquentation d'avant crise sanitaire. "Les beaux jours viennent amplifier" la reprise, salue le président de la société d'exploitation du monument.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
La Tour Eillef à Paris. Image d'illustration. (AURÉLIEN ACCART / FRANCE INFO / RADIO FRANCE)

"La reprise est vraiment là" sur la Tour Eiffel, assure Jean-François Martins, le président de la société d'exploitation de la tour, ce samedi sur franceinfo, alors que les chiffres de fréquentation atteignent 80% de la fréquentation d'avant la pandémie depuis janvier et alors que le site "a fait une semaine et un week-end de Pâques à des niveaux quasiment comparales à ceux de 2019".

>> Covid-19 : après deux ans de pandémie, les touristes font un retour massif à Paris

franceinfo : Les touristes profitent-ils des beaux jours pour remonter en haut de la Tour Eiffel ?

Les touristes en profitent et dans des proportions que nous n'avions pas connues depuis le début de la pandémie. On a fait une semaine et un week-end de Pâques à des niveaux quasiment comparables à ceux de 2019 donc c'est une très bonne nouvelle pour nous après deux années qui ont été compliquées. Nous sommes dans un mouvement, depuis le mois de janvier, qui nous emmène à 80% de notre visitorat pré-Covid-19. La reprise est vraiment là et les beaux jours viennent l'amplifier.

Quels touristes ne sont pas encore revenus ?

L'Asie qui est très fermée, très confinée. Majoritairement ces marchés long courrier : la Chine, l'Australie, le Japon. Et puis les Britanniques ne sont pas encore pleinement revenus, en tout cas autant que les autres Européens. Il y a un facteur pluriel sur la Grande-Bretagne : le Brexit, les visas, le cours de la livre par rapport à l'euro… Il y a plein de phénomènes, par rapport aux Britanniques, qui expliquent que la reprise est un peu plus longue.

Les touristes français sont-ils revenus ?

Oui, la bonne nouvelle dans tout ça, c'est le retour des Français dans des proportions qui pour le coup sont bien supérieures à ce qu'on connaissait avant le Covid-19. On est presque à un visiteur sur quatre qui est un Français et c'est un vrai plaisir pour nous de pouvoir repartager la Tour Eiffel avec une partie des Français qui peut-être l'avait boudée en se disant qu'il y avait trop de touristes. Dans cette proportion de visiteurs français, on a beaucoup de parisiens, de franciliens, donc il y a cette tendance du tourisme local, de redécouvrir le patrimoine près de chez soi après avoir été privé de beaucoup de ces sorties pendant deux ans dont nous profitons. On espère qu'on va, en proposant une programmation sur la Tour, donner envie à ces franciliens et ces Français de revenir régulièrement à la Tour.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Restauration, hôtellerie, sports, loisirs

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.