Se loger, une véritable galère pour les saisonniers

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Se loger, une véritable galère pour les saisonniers
FRANCE 2
Article rédigé par
P. Foucaud, C. Micheland - France 2
France Télévisions

Comme de nombreux travailleurs saisonniers, France Male a eu beaucoup de difficulté pour trouver un logement sur l'île d'Oléron (Charente-Maritime). Elle a pu bénéficier de l'appel lancé par la Communauté de communes aux propriétaires locaux.

France Male a enfin trouvé un logement sur l'île d'Oléron (Charente-Maritime). La jeune saisonnière de 29 ans passera l'été dans une caravane pour 400 euros par mois, toutes charges comprises. "Sur un logement classique en pleine saison, j'aurais certainement été à ce prix-là, mais à la semaine", confie France Male aux journalistes de France 2. La travailleuse a pu profiter de l'appel lancé par la Communauté de communes de l'île d'Oléron aux propriétaires locaux.

2 000 saisonniers par an

Les logements proposés par les propriétaires sont centralisés au Comité local pour le logement autonome des jeunes (CLLAJ). L'organisme les propose ensuite aux saisonniers qui les sollicitent. Une quarantaine de saisonniers a ainsi pu être logée. Au total, l'île d'Oléron accueille près de 2 000 travailleurs saisonniers.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Restauration, hôtellerie, sports, loisirs

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.