Restauration : pénurie de main-d'œuvre

Depuis des années, certains secteurs n'arrivent pas à recruter malgré de nombreuses offres. C'est le cas de la restauration, sous tension à l'approche des vacances, alors que les touristes vont bientôt arriver.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Début de saison plutôt tranquille pour les employés de ce restaurant de la cité de Carcassonne (Aude), et ça tombe plutôt bien : Pascale, la gérante depuis 18 ans, a de plus en plus de mal à embaucher. Aujourd'hui, deux postes restent à pourvoir dans son établissement. "Les restaurateurs audois sont unanimes : il est de plus en plus difficile de recruter, au service comme en cuisine. D'après Pôle emploi, ce serait 527 postes en CDI qui seraient à pourvoir sur le département. Côté saisonnier, ça recrute aussi : Pôle emploi estime à 1 900 le nombre de CDD non pourvus sur le département", explique le journaliste Alexandre Grellier.

Beucoup de contraintes, peu d'avantages

Des difficultés de recrutement qui commencent dès la formation. Ҫa bouillonne dans les cuisines du centre de formation des apprentis de Carcassonne. Pourtant, cette année encore, entre les CAP et les brevets professionnels, ce sont plus de 40 places en cuisine ou en service qui n'ont pas trouvé preneur. Une crise des vocations pas surprenante, selon ces jeunes. Les passionnés ne suffisent plus pour répondre aux besoins, et ce sont du coup les inconvénients du secteur qui ressortent.

Les salaires ne permettent pas de compenser ce déficit d'attractivité. Un point faible dont sont conscients les patrons du secteur. Pour résoudre déjà le problème des saisonniers, les professionnels de l'Aude s'organisent. Différents acteurs sont en train de constituer un vivier d'employés permettant de garantir aux plus précaires trois années continues d'activité en tournant dans différents établissements. Un vivier qui pourrait être lancé dès l'année prochaine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un serveur dans un restaurant à Paris, le 4 octobre 2014.
Un serveur dans un restaurant à Paris, le 4 octobre 2014. ( MAXPPP)