TVA restauration : les patrons seuls bénéficiaires de la baisse ?

Les patrons auraient été les seuls bénéficiaires de la baisse de la TVA dans le domaine de la restauration ? C’est tout du moins ce qu’affirme une étude, contestée par certains professionnels.

Voir la vidéo
France 2

La baisse de la TVA dans les restaurants n’a pas baissé la facture ni permis d’embaucher. C’est le verdict d’une étude de l'Institut des politiques publiques (IPP) qui vient de faire les comptes, quelques années après la mesure. Pour certains clients, il s’agit d’une mauvaise surprise. En 2009, Nicolas Sarkozy, alors président de la République, décide de baisser la TVA des restaurateurs. De 19,6%, elle passe à 5,5%. En échange, les professionnels promettent de baisser les prix, d’augmenter les salaires et d’embaucher.

Les professionnels réclament une nouvelle baisse

Selon cette étude, les gains de TVA ont surtout permis aux restaurateurs d’augmenter leurs bénéfices. Deux ans après la baisse, ils grimpent de 24%. Les salaires augmentent de 4,1% et les prix ne diminuent que de 1,9%. Ces chiffres sont remis en cause par certains professionnels. D’autres concèdent que ces gains ont permis de renflouer les caisses. La TVA est aujourd’hui remontée à 10% dans les restaurants. La profession réclame une nouvelle baisse pour compenser l’obligation à venir de se fournir en produits locaux.

Le JT
Les autres sujets du JT
En contrepartie de la baisse de la TVA dans leur secteur, les restaurateurs s\'étaient engagés à baisser leurs prix de 3%.
En contrepartie de la baisse de la TVA dans leur secteur, les restaurateurs s'étaient engagés à baisser leurs prix de 3%. (DAMIEN MEYER / AFP)