Restaurants : les carnets de rappel sont-ils légaux ?

Alors que les restaurateurs doivent récolter les coordonnées de leurs clients afin qu’ils soient informés s’ils sont cas contacts, le carnet de rappel soulève des questions quant à sa légalité.

Le protocole sanitaire anti-coronavirus a été durci pour les restaurants qui se situent dans une zone d’alerte maximale. Ainsi, les clients doivent laisser leurs coordonnées afin d’être rappelés si un cas de Covid-19 venait à être déclaré parmi eux. "J’ai l’impression de faire la police", soupire un restaurateur. Mais ces cahiers de rappel sont-ils légaux ? En cas de contamination, le restaurant doit fournir son registre aux brigades sanitaires chargées de remonter les cas contacts.

Informations à détruire

Ces informations, officiellement, doivent être détruites au bout de quatorze jours. Mais surtout, les restaurateurs ne doivent pas se servir des coordonnées qu’ils récoltent pour faire leur publicité. Quant aux clients qui refuseraient de fournir leurs coordonnées pour traçage, les restaurateurs sont libres de leur refuser l’accès à leur établissement.

Le JT
Les autres sujets du JT
La terrasse d\'un restaurant à Marseille le 5 octobre 2020. 
La terrasse d'un restaurant à Marseille le 5 octobre 2020.  (NICOLAS TUCAT / AFP)