Piscines : la vague des bassins écologiques

Une nouvelle vague de piscines offre une baignade a priori plus saine avec de l'eau non traitée aux produits chimiques. Le village de Roquebillière (Alpes-Maritimes) a investi dans un bassin écologique de baignade.

Voir la vidéo
France 2

La piscine municipale de Roquebillière (Alpes-Maritimes) n'est pas vraiment comme les autres. 2 000 mètres carrés pour une baignade en plein air dans une eau sans aucun produit chimique. Si la couleur de l'eau tire plutôt sur le vert, c'est parce qu'elle est entretenue naturellement grâce aux plantes qui entourent le bassin, roseaux, iris et bambou. La piscine accueille un nombre limité de baigneurs chaque jour pour ne pas saturer l'eau en bactéries et seules les crèmes solaires biologiques sont autorisées. Des jets maintiennent l'eau à moins de 25 degrés afin de limiter le développement des algues.

50 000 euros par an d'entretien

Certains baigneurs la trouvent trop fraîche, mais une dizaine de communes ont investi dans ces bassins biologiques. L'entretien de la piscine coûte environ 50 000 euros par an, un peu plus qu'une piscine traditionnelle, mais elle a permis de créer une dizaine d'emplois saisonniers et attirent de nombreux touristes : "Il y a plus de personnel, car il faut entretenir manuellement l'ensemble du bassin de baignade", explique Thomas Marcucci, directeur général des services de Roquebillière.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans le Limousin, les badauds peuvent profiter d\'un lieu de baignade insolite. Une piscine biologique, dont l\'eau est filtrée par les plantes, se trouve à Marsac, dans la Creuse.
Dans le Limousin, les badauds peuvent profiter d'un lieu de baignade insolite. Une piscine biologique, dont l'eau est filtrée par les plantes, se trouve à Marsac, dans la Creuse. (FRANCE 3)