Pass sanitaire : quel bilan tirer de son premier jour d’application ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Pass sanitaire : quel bilan tirer de son premier jour d’application ?
France 2
Article rédigé par
B.Delombre, L.Monfort, C.Colnet, H.Smague, B.Poulain, M.Le Page, C.Vignal, S.Dollé, B.Bervas - France 2
France Télévisions

Le pass sanitaire est nécessaire mercredi 21 juillet pour entrer dans un cinéma, une piscine ou encore un parc d’attractions. Il est contrôlé par certains mais d’autres se montrent parfois plus négligents.

C’est un sésame dont doivent se munir les Français pour accéder à certains lieux mercredi 21 juillet. S’ils veulent entrer dans un cinéma, une piscine ou même un parc d’attractions, il faut présenter le pass sanitaire. Dans le Nord, la file d’attente d’une piscine se retrouve allongée mais ce nouveau dispositif ne décourage pas les nageurs venus se dépenser.

Certains responsables se montrent négligents

Si la plupart des établissements concernés par ce pass sanitaire se sont préparés depuis plusieurs jours à sa mise en place, certains se sont montrés plus négligents au moment de contrôler leurs clients. Une journaliste de France 2 sans pass sanitaire s’est vu refuser l’accès à plusieurs cinémas mais après discussion, l’un d’entre eux s’est montré plus souple. De même pour le gérant d’un stand d’une fête foraine. "Moi, j’ai aucun problème. Même si vous n’aviez qu’une dose, ça me convient. Je n’ai pas de soucis avec ça. Moi, je ne suis pas de la police", explique-t-il à la journaliste. Des manquements au contrôle seront sanctionnés de 1 500 euros d’amende pour les professionnels et 135 euros pour les clients. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Restauration, hôtellerie, sports, loisirs

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.