Covid-19 : les tenanciers de bars parisiens inquiets des nouvelles mesures

Les dernières mesures gouvernementales concernant le coronavirus inquiètent fortement le secteur de la restauration. Certains patrons vont recourir au chômage partiel, d’autres ne savent pas s'ils vont devoir fermer.

France 2

Le 28 septembre est une journée particulière pour tous les bars parisiens. À compter de ce jour, les portes des bars seront fermées à 22 heures au lieu de 2 heures du matin. Les clients sont au rendez-vous pour leur café mais à table, les nouvelles mesures de restrictions passent mal. "Pourquoi fermer les établissements à 22 heures ? Pourquoi pas 21h, 23h ? Est-ce que le virus ne sort qu’à 22 heures ? Je ne sais pas", ironise un client. "Les gens vont se réunir dans d’autres structures ou chez eux, et cela n’empêchera pas les regroupements", indique une autre cliente.

"On est toujours montrés du doigt"

"Je trouve cela injuste. Les métros sont bondés, on peut aller dans les supermarchés… On se colle tous, mais on est toujours montrés du doigt", estime Laetitia Bras, une responsable de bar qui fait la majorité de ses recettes en seconde partie de soirée. Tous les bars en zone rouge alerte renforcée qui ne disposent que d’une licence de débit de boissons fermeront à 22 heures.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une terrasse de bar dans Paris.
Une terrasse de bar dans Paris. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)