Loisirs : plongée au cœur d'un succès

L'été est une période stratégique pour les enseignes de sport. France 2 a pu pénétrer dans les coulisses de l'entreprise Decathlon. La guerre commerciale se joue sur l'innovation : être créatif tout en restant pragmatique.

Voir la vidéo
France 3

Face à l'Atlantique, la station balnéaire d'Hendaye (Pyrénées-Atlantiques). Des vagues délicieuses pour les surfeurs et une baie prisée des kayakistes. Nicolas et Diego ont l'air de deux touristes en goguette, et pourtant ce sont deux ingénieurs d'un géant de la grande distribution. Ils testent leur nouvelle invention : ce kayak gonflable. La période est cruciale. L'été, c'est deux tiers des ventes de produits nautiques pour Decathlon. Ils sont conçus dans ce centre de recherche, où tous espèrent connaître le même succès que cet homme. Erwan a permis à son groupe de gagner des millions d'euros grâce à son invention : ce masque qui permet de respirer sous l'eau sans tuba. Un succès mondial inespéré par son créateur. Un brevet a été déposé pour protéger l'invention.

Le groupe mise tout sur ses propres marques

Mais combien de masques ont-ils été vendus ? Secret commercial, car l'entreprise perçoit une double marge sur les produits qu'elle conçoit : celle de l'industriel d'abord, puis celle du distributeur. Alors, le groupe mise désormais tout sur ses propres marques. Il en compte plus d'une centaine aujourd'hui. En un peu plus de vingt ans, elles sont passées de 0% à 80% des références proposées en magasin. Une marque française, mais pas souvent "made in France". Selon les étiquettes, les produits sont principalement fabriqués en Inde ou en Chine. Décathlon est aujourd'hui le premier vendeur d'articles de sport en France. Le groupe compte plus de 1 200 magasins dans 40 pays.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une enseigne Décathlon de Villeneuve d\'Ascq, dans le Nord. (illustration)
Une enseigne Décathlon de Villeneuve d'Ascq, dans le Nord. (illustration) (PHILIPPE HUGUEN / AFP)