Fermeture des bars et restaurants : un vent de révolte souffle sur Marseille

Les restaurateurs de l'agglomération d'Aix-Marseille se révoltent contre les restrictions annoncées par le ministre de la Santé Olivier Véran. Ce dernier est venu s'expliquer vendredi 25 septembre. 

France 3

De nouvelles mesures de restriction obligent les bars et restaurants de l'agglomération Aix-Marseille à fermer leurs établissements samedi 26 septembre. Ils ont été plusieurs centaines à manifester dans la cité phocéenne. "On veut travailler", ont scandé les protestataires. Olivier Véran était attendu vendredi 25 septembre à l'hôpital de La Timone à Marseille (Bouches-du-Rhône). 

Réaction du ministre de la Santé

"J'ai parfaitement conscience que certaines mesures de gestion qui font partie du pilier 3 de notre stratégie nationale de lutte contre l'épidémie font débat, soulèvent des inquiétudes, des interrogations, voire parfois de la colère chez une partie de la population marseillaise", a déclaré Olivier Véran, qui maintient sa position. Jeudi 24 septembre, de nouvelles mesures de soutien au secteur de l'hôtellerie-restauration ont été annoncées : chômage partiel à 100 %, annulation des charges sociales et fonds de solidarité revu à la hausse. Selon les syndicats, 15 % des professionnels risquent de fermer en raison de la crise. Les mesures de restriction pourraient prendre effet "à compter de dimanche soir", indique la journaliste Charlotte Gillard en duplex depuis Marseille. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Manifestation à Marseille, le 25 septembre pour protester contre la fermeture annoncée pour le lendemain des bars et restaurants.
Manifestation à Marseille, le 25 septembre pour protester contre la fermeture annoncée pour le lendemain des bars et restaurants. (NICOLAS TUCAT / AFP)