Fermeture des bars et restaurants : Marseille fait de la résistance

Un vent de révolte souffle sur Marseille. Les restaurateurs de l'agglomération ont manifesté contre les restrictions annoncées par le ministre de la Santé Olivier Véran. Ce dernier leur a répondu vendredi 25 septembre. 

De nouvelles mesures de restriction obligent les bars et restaurants de l'agglomération Aix-Marseille à fermer leurs établissements à compter du samedi 26 septembre. Ils ont été plusieurs centaines de gérants d'établissements à manifester dans la cité phocéenne en attendant la visite d'Olivier Véran. En l'attente du décret officiel, ils compte jouer la montre. "Légalement demain on est sensé travailler. Voilà. Après, on prendra une décision commune", indique un manifestant. D'autres demandent une extension de cette mesure à tout l'Hexagone. 

Le ministre de la Santé réagit

Olivier Véran, en visite à l'hôpital de La Timone à Marseille (Bouches-du-Rhône), a expliqué son choix. "Des études nous montrent qu'il y a plus de risque, hélas, de se contaminer quand on est dans un lieu clos et qu'on enlève son masque, tels que les restaurants, tels que les bars", et brandi la menace de "mesures encore plus fortes". En duplex, Noémie Dahan explique qu'en l'attente du décret officiel, les gérants ne savent toujours pas quand fermer leurs établissements. "Les professionnels ont décidé de rester ouverts et d'accueillir les clients malgré l'arrêté", indique-t-elle. Ils ont le soutien de la mairie, qui a demandé à la police municipale de ne pas verbaliser les restaurateurs bravant l'arrêté. 




Le JT
Les autres sujets du JT
Manifestation à Marseille, le 25 septembre pour protester contre la fermeture annoncée pour le lendemain des bars et restaurants.
Manifestation à Marseille, le 25 septembre pour protester contre la fermeture annoncée pour le lendemain des bars et restaurants. (NICOLAS TUCAT / AFP)