Fermeture des bars à 22 heures : la colère des gérants et des clients à Bordeaux

Dans les plupart des grandes villes, celles en zones d'alerte renforcée, les bars fermeront lundi 28 septembre à 22 heures et ce pour quinze jours. Une mesure difficile à accepter, notamment à Bordeaux, en Gironde. 

France 2

Impossible de prendre un dernier verre après 22 heures dès lundi 28 septembre au soir et pendant 15 jours dans de nombreuses villes françaises. Ceux de la métropole de Bordeaux, en Gironde, seront par exemple fermés. Une mesure diversement appréciée parmi la jeunesse de la capitale girondine. "C'est important pour la situation sanitaire, mais malheureusement ça met un peu notre jeunesse entre parenthèses", déplore une jeune femme.

"70% de manque à gagner"

"Après si ça peut nous empêcher d'être reconfinés", assure à l'inverse une autre. Jusqu'à présent, la fermeture était fixée à 2 heures du matin. Un patron de plusieurs bars interrogé par France 2 assure qu'il fait respecter les mesures sanitaires. Cette limite de 22 heures, il ne la comprend pas. "La fermeture à 22 heures, ça veut dire qu'on arrête de servir à 21h30. Du coup c'est 70% de manque à gagner en chiffre d'affaires", déplore Matthieu Gervereau, gérant fondateur du "Vintage group". 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une rue de Londres, avec pubs et restaurants. Ces établissements doivent désormais fermer à 22h, une décision du gouvernement pour freiner le Covid-19.
Une rue de Londres, avec pubs et restaurants. Ces établissements doivent désormais fermer à 22h, une décision du gouvernement pour freiner le Covid-19. (TOLGA AKMEN / AFP)