En Isère, le restaurant La Maison Aribert cuisine sans utiliser le moindre produit plastique

Publié
France 3 Alpes
Article rédigé par
France Télévisions

Le chef doublement étoilé Christophe Aribert a banni tout plastique jetable de sa cuisine. Il utilise uniquement des objets réutilisables ou recyclables. L'hôtel-restaurant a reçu le label "Plastic free", une récompense pour les établissements qui réduisent leur usage du plastique. C'est le deuxième restaurant à l'obtenir en France. #IlsOntLaSolution

L'hôtel-restaurant La Maison Aribert a banni de son établissement tout objet plastique à usage unique. Désormais, il est utilisé uniquement des ustensiles réutilisables, recyclables ou compostables en vue de limiter la production de déchets. Grâce à cet engagement écologique, le chef doublement étoilé Christophe Aribert a reçu l'étoile verte Michelin ainsi que la certification "Plastic free". C'est le deuxième restaurant à recevoir ce label après le Mirazur à Menton. Une volonté combinée à la notion d'anti-gaspillage que souhaite promouvoir le chef cuisinier.

Place aux alternatives réutilisables

Dès l'ouverture du lieu en 2019, Christophe Aribert a réfléchi sur l'élimination quasi totale des produits plastiques. Dans les cuisines, les stylos-bille, les sacs-poubelles ou encore les films étirables ont été remplacés par des solutions beaucoup moins polluantes.

À la place, le restaurateur utilise des bocaux en verre pour y stocker des matières premières ou bien des emballages à la cire d'abeille pour y conserver ses aliments. "On démarre avec beaucoup de plastique et on ne s'en rend pas compte, détaille le chef aux deux étoiles Christophe Aribert. Une fois qu'on prend conscience de l'utilisation de tout cette matière c'est un long processus qui commence. Il faut trouver des gens capables de nous approvisionner avec autre chose. Et il faut travailler avec des fournisseurs qui soient en capacité d'arrêter d'emballer et qui peuvent nous donner des produits dans des contenants plus grands", précise-t-il.

Si cette formule a un coût au départ, le chef étoilé assure qu'elle est rapidement rentabilisée. Cette résolution est accompagnée par une production d'aromates bios au sein du complexe.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.