Cet article date de plus de deux ans.

Covid-19 : avant la quatrième vague, les non-vaccinés ont du mal à rentrer en France

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min
Covid-19 : avant la quatrième vague, les non-vaccinés ont du mal à rentrer en France
Covid-19 : avant la quatrième vague, les non-vaccinés ont du mal à rentrer en France Covid-19 : avant la quatrième vague, les non-vaccinés ont du mal à rentrer en France
Article rédigé par France 2 - L.Feurstein, V.Lerouge, E.Gazengel, M.Watine, C.Duval, J.Cohen-Olivieri
France Télévisions
France 2

La quatrième vague de Covid-19 semble inévitable. La protection contre le variant Delta passe aussi par des mesures envers les non-vaccinés de retour de certains pays où l'épidémie flambe.

Après quelques jours de repos bien mérités sous le soleil de Barcelone (Espagne), le retour est plus compliqué. À l'aéroport, il faut désormais montrer un test PCR ou antigénique de moins de 24 heures. Une mesure qui a pris de court certains passagers qui ont un test qui date de 48 heures. Une passagère a dû payer 150 euros pour se faire faire un test en urgence. Dimanche dernier, à Barcelone, la plupart des laboratoires étaient fermés.

Mauvaise dynamique

Quelle sera l'ampleur de la quatrième vague ? "Pour l'instant, la dynamique n'est pas bonne" résume le médecin et journaliste Damien Mascret. "Il y a 82% d'augmentation des cas par jour, c'est trop tard pour enrayer cette montée. On peut limiter les conséquences en hospitalisation, on est en moyenne à 176 entrées par jour. Je vous rappelle qu'au pic de la deuxième vague, on était à 2 000 entrées par jour", explique Damien Mascret. Mais attention : pour l'instant, une personne en contamine trois autres.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.