Coronavirus : les propriétaires de bars et cafés parisiens craignent les conséquences d’une nouvelle fermeture

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Coronavirus : les propriétaires de bars et cafés parisiens craignent les conséquences d’une nouvelle fermeture
FRANCE 2
Article rédigé par
A. Hanquet, S. Giaume - France 2
France Télévisions

La fermeture des bars et des cafés, annoncée dimanche 4 octobre par l’exécutif pour endiguer la progression du coronavirus à Paris et dans la petite couronne, est un nouveau coup dur pour les professionnels du secteur, déjà fragilisés par la crise sanitaire.

À Paris et dans la petite couronne, les bars et restaurants s’apprêtent à fermer leurs portes, mardi 6 octobre. La mesure, annoncée dimanche 4 octobre, vise à freiner la progression de l’épidémie de Covid-19 dans la zone, placée en alerte maximale. Pour les professionnels du secteur, cependant, c’est un nouveau coup de massue. "Le comptoir sera fermé, mais comme c’est une brasserie, on va rééduquer les clients pour les faire consommer en salle", explique Jean-Philippe Lucas, gérant d’une brasserie parisienne. 

"Il y a très peu de clients"

En effet, les restaurants pourront, eux, rester ouverts, à condition de respecter un protocole sanitaire renforcé. Jean-Philippe Lucas l’assure cependant, dans son cas, ça ne permettra pas de sauver son chiffre d’affaires. "Il n’y aura pas une grosse différence, ça ne va pas améliorer les choses. Ça fait des semaines que c’est très compliqué, il y a très peu de clients et aucun touriste", explique-t-il. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.