Coronavirus : le milieu du tourisme fait grise mine

Le rebond de Covid-19 et le couvre-feu instauré dès vendredi 16 octobre à minuit pour l’Île-de-France et huit métropoles ont fait chuter le nombre de réservations pour les vacances de Toussaint, rapporte France 2.

France 2

Les Français ne sont pas franchement enthousiastes alors que les vacances de Toussaint démarrent vendredi 16 octobre. Face au rebond de Covid-19 et au couvre-feu instauré pour l’Île-de-France et huit métropoles, le nombre de réservations a dégringolé. À Lyon, une agence de voyage tente de sauver les meubles en baissant énormément ses prix. "Sur Djerba (Tunisie), on a un prix très intéressant puisqu’on a un prix de 559 euros au lieu de 909 euros soit une baisse de 38%", relève Christophe Fuss, directeur des opérations chez Tui France.

Des prix cassés

En dépit des prix pratiqués, les réservations ont chuté de 80% dans cette agence. "Quand on fait le choix d’ouvrir un nouveau club, on ne peut pas se permettre de les ouvrir sur une semaine, de les fermer sur l’autre. On est obligés de rester dans la continuité. On est contraints d’accepter que l’on puisse, sur certaines semaines, baisser nos prix de manière drastique", ajoute le directeur des opérations.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Un café déserté dans le village touristique de Sidi Bou Saïd, à 20 km de Tunis le 4 avril 2020
Un café déserté dans le village touristique de Sidi Bou Saïd, à 20 km de Tunis le 4 avril 2020 (FETHI BELAID / AFP)