Tourisme : les destinations ouvertes en Afrique au temps du coronavirus

Le Cap-Vert, la Tunisie, l'Egypte, le Kenya... sont ouverts aux voyageurs, à certaines conditions. Le Maroc repousse son ouverture complète, l'Ile Maurice demande toujours une quatorzaine, le Sénégal et l'Afrique du Sud restent, quant à eux, fermés.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Un selfie pour ces touristes devant la pyramide de Guizèh, au sud-ouest de la capitale égyptienne Le Caire, le 29 mai 2019.
 (Mohamed el-Shahed / AFP)

Où partir en vacances sur le continent africain ? Il est parfois difficile de s'y retrouver. Les règles diffèrent d'un pays à l'autre et évoluent d’une semaine à l'autre. Petit récapitulatif… Commençons par une bonne nouvelle, le Cap-Vert, archipel de l'Atlantique prisé des touristes, a rouvert ses frontières fermées depuis plus de six mois le 12 octobre 2020.

Cap-Vert

Pour pouvoir embarquer dans un vol à destination de Praia, de Santiago ou de Sal, les visiteurs devront présenter un test PCR négatif, de moins de 72h. Les navires commerciaux, de plaisance et de croisière, seront également autorisés à accoster, selon le ministre du Tourisme et des Transports Carlos Santos. La réouverture des frontières, essentielle pour l'économie du pays, survient au moment où le pays "renforce les moyens de dépistage", a expliqué le ministre.

Sal et Boa Vista, les deux principales destinations des touristes, disposent de centres de tests certifiés, a-t-il précisé. Dans la plupart des îles, le respect des règles de distanciation physique, incluant le port du masque dans les lieux publics fermés, est obligatoire. L'ancienne colonie portugaise, indépendante depuis 1975, tire quelque 25% de son Produit intérieur brut (PIB) du tourisme, gros pourvoyeur d'emplois. Il y avait donc urgence, la haute saison correspondant à l'hiver en Europe.

Egypte

Tous les voyageurs, à l’exception des enfants de moins de 6 ans, sont dans l’obligation de présenter un test PCR négatif réalisé dans les 72h avant l’arrivée. Les touristes arrivant directement à Charm el-Cheikh, Taba, Hurghada, Marsa Alam et Marsa Matrouh, sans test PCR avant leur départ, peuvent le faire sur place moyennant plusieurs heures d’attente. Une possibilité déconseillée par le ministère français des Affaires étrangères (MAE). 

Kenya

Les voyageurs souhaitant se rendre au Kenya doivent présenter un test Covid négatif de moins de 96 heures. Ils seront alors exemptés de quarantaine s'ils ne présentent pas de symptômes à l’arrivée ou pendant le vol (contrôles de températures notamment). Les passagers doivent par ailleurs remplir un formulaire qui permettra de les contacter si un cas contact devait être détecté. Dans les grandes villes du pays, un couvre-feu débute à 23h pour s’achever à 4h. Les restaurants et bars doivent fermer au plus tard à 22h.

Maroc

Le Maroc a repoussé de plusieurs semaines l’ouverture du pays aux touristes européens en raison de la situation sanitaire encore difficile. Depuis le 6 septembre, le royaume est toutefois accessible aux citoyens étrangers s'y rendant pour une mission officielle ou auprès d’une entreprise privée, mais aussi aux touristes européens qui disposent d’une réservation confirmée dans un établissement hôtelier. Toutes les personnes voyageant vers le Maroc doivent présenter à l’embarquement un test PCR négatif de moins de 72h (et non plus de 48h). Le test sérologique n'est plus obligatoire.

Namibie

Les voyageurs arrivant en Namibie doivent présenter au moment de l’entrée sur le territoire un résultat négatif au test PCR datant de moins de 7 jours. Les voyageurs étrangers entrant sur le territoire namibien avec un visa touristique doivent fournir à leur arrivée un formulaire complété, établi par les autorités namibiennes et indiquer leur itinéraire complet. Ces voyageurs doivent également avoir une assurance voyage couvrant d’éventuels frais médicaux.

Tanzanie

Les frontières aériennes de la Tanzanie sont ouvertes aux voyageurs européens. La délivrance des e-Visas est assurée par les autorités de Tanzanie. L’exigence du test négatif de moins de 72h ne s’applique qu’aux passagers dont la compagnie aérienne, ou le pays de provenance, exige ce test à l’embarquement. Ils devront alors le produire à l’arrivée. Tous les achats de prestations touristiques en ligne (transports, safaris…) dans le pays sont fortement déconseillés. Seules les agences de voyages françaises peuvent vous garantir la réalité des prestations, d’après les conseils du MAE. La destination Zanzibar est ouverte, mais uniquement par vol direct. Depuis le 1er août, les vols Kenya Airways entre le Kenya (Nairobi) et la Tanzanie (Dar Es Salam/Kilimandjaro/Zanzibar) sont suspendus jusqu’à nouvel ordre.

Tunisie

Il est également possible de partir en Tunisie, les compagnies aériennes demandent un simple test PCR négatif de 72h, à l’exception des enfants de moins de 12 ans. En complément de ce test, l’entrée sur le territoire tunisien est assortie de mesures d’auto-isolement déterminées en fonction d’un classement des pays de provenance en trois zones (verte, orange et autres pays), selon la circulation de l’épidémie et le risque de contamination au Covid-19. Mais les visiteurs français disposant d’un forfait acheté en agence de voyages sont dispensés de ces formalités. Par ailleurs, les autorités tunisiennes ont renforcé le contrôle du port du masque dans les espaces publics fermés et les transports, limité les rassemblements et instauré un couvre-feu dans plusieurs gouvernorats.

Pays fermés

Le Sénégal n’est réservé, pour le moment, qu’aux ressortissants sénégalais. L’Afrique du Sud et ses parcs animaliers n’est pas ouverte à la France, considérée comme étant une zone à risque. Pour l’île Maurice, il faudra observer une quatorzaine dans un hôtel agréé par les autorités.

Des pays comme la Côte d'Ivoire restent ouverts aux touristes mais il risque de vivre une période électorale compliquée dans les prochaines semaines. Un risque politique que partagent d'autres pays africains.

Partout le MAE précise qu'il est important avant de partir de bien vérifier si son assurance rapatriement couvre intégralement le risque de Covid-19. Vu la saturation des laboratoires d’analyses et sachant que les touristes ne sont pas considérés comme prioritaires, il est parfois difficile d’obtenir un résultat en 48 heures pour leur test Covid. De nombreux touristes ont été contraints de reporter ou d'annuler leurs voyages. De plus, il faudra qu'ils partent après 6h du matin et rentrent avant 21h, sauf sur foi du billet, couvre-feu français oblige.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.