Consommation : inscrire l'origine de la viande, une obligation à partir du 1er mars

Publié Mis à jour
Consommation : inscrire l'origine de la viande, une obligation à partir du 1er mars
Article rédigé par
C.Rougerie, J.Van Hove, R.Moquillon, A.Dupont, M.Birden, E.Urtado - France 2
France Télévisions

Dès le 1er mars, l'origine de toutes les races de viandes devra être indiquée dans les établissements qui servent à manger. C'était déjà le cas pour le bœuf, cela le sera également pour le poulet, régulièrement importé.

Au restaurant, à la cantine, dans la restauration rapide : à partir du 1er mars, le pays d'origine du porc, de la volaille et de l'agneau devra être indiqué. À Paris, Laurent Frechet, restaurateur, se prépare mais se montre sceptique. "Cela devrait rester à l'appréciation de chaque chef", estime-t-il. Pour certaines viandes, comme l'agneau, difficile de se fournir chez des producteurs français. 

Toutes les restaurations collectives concernées

En 2020 en France, plus de 40% de la viande de poulet était importée, de Pologne ou d'Amérique latine. Pour Elior, groupe spécialiste de la restauration d'entreprise, la traçabilité était déjà une priorité. "Cela ne va rien changer pour nous, c'est dans la continuité de ce que l'on fait déjà", indique le chef Pascal Tiruel. Le nouveau décret concerne toute la restauration, sauf celle à domicile : les cantines scolaires, des hôpitaux et les restaurants devront s'y plier.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.