Canicule : jusqu'à 30% de baisse de fréquentation des châteaux de la Loire

La perspective des balades dans les parcs de ces châteaux, au soleil, a découragé les visiteurs lors de la canicule du mois de juin 2019.

Les jardins du château de Villandry (Indre-et-Loire).
Les jardins du château de Villandry (Indre-et-Loire). (MORENO, J. / ARCO IMAGES GMBH)

Les professionnels du tourisme en Indre-et-Loire craignent une baisse de la fréquentation à cause du nouvel épisode caniculaire du mois de juillet, rapporte France Bleu Touraine. Il faut dire que lors de la première canicule, en juin, la fréquentation des châteaux de la Loire s'était effondrée.

>> DIRECT. Canicule : des nouveaux records de chaleur en perspective

Au château de Villandry, connu pour ses jardins à la française, il y a eu 25% de visiteurs de moins que sur la moyenne des cinq années précédentes. "Nous avons plus de visiteurs le matin, mais ça ne compense pas la baisse de la fréquentation qu'on enregistre dans l'après-midi", explique le directeur du château, Henri Carvallo.

Des balades dans les jardins moins agréables

Même inquiétude au château d'Azay-le-Rideau : "Pendant les cinq jours de canicule du mois de juin, il y a eu 30% de visiteurs en moins" selon Catherine Daniélou, chargée de communication au château d'Azay-le-Rideau. "Visiter des châteaux, ça veut dire qu'on se balade dans des parcs, qu'on se promène au soleil, et ce n'est pas forcément agréable de faire ça en pleine canicule, surtout pour les personnes âgées ou les familles avec de jeunes enfants", explique-t-elle.