Campings : des premières semaines estivales décisives

À cause de la crise sanitaire, neuf Français sur dix ont choisi de rester en France cet été. Actuellement, les campings ont un taux d'occupation de 15% inférieur à celui de l'an passé.

france 2

Cela fait 30 ans que cet habitant de Dunkerque, dans le Nord, passes ses étés dans ce camping du Var à Roquebrune-sur-Argens. Cet été pourtant, le séjour a une saveur particulière. Pour sa fille, il y a quelques petits détails qui ont changé. "La discothèque ou les soirées mousse, ça manque un peu", confie la jeune fille. L'établissement n'affichera pas complet cet été. Malgré quelques appels à la réception, le planning des réservations reste clairsemé.

Une baisse de plus de 30% au mois de juillet

"Sur le mois de juillet on avait 1 500 séjours environ et cette année on en a 1 000. On peut quand même dire qu'on a une baisse de plus de 30%", explique Angélique, adjointe de direction du camping du "Domaine de la bergerie". 70 arrivées sont prévues samedi 11 juillet pour le premier gros week-end de l'été. C'est le double en temps normal. Un rythme plus lent qui permet aux équipes techniques de passer plus de temps à préparer les hébergements. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le camping est un mode d\'hébergement que beaucoup affectionne pendant les vacances. Certains privilégient le confort. D\'autres, en revanche, fuient les campings luxueux et recherchent l\'authenticité.
Le camping est un mode d'hébergement que beaucoup affectionne pendant les vacances. Certains privilégient le confort. D'autres, en revanche, fuient les campings luxueux et recherchent l'authenticité. (SONYA FARRELL / IMAGE SOURCE / AFP)