Alpes-Maritimes : l'art de l'accueil dans les chambres d'hôtes

En France, on compte 23 000 propriétaires de chambres d'hôtes. Certains ont même changé de métier. Reportage auprès de ces Français qui cultivent l'art de l'accueil, dans les Alpes-Maritimes.

France 3

C'est l'un des principaux fantasmes de ceux qui veulent changer de vie : ouvrir une chambre d'hôtes à la campagne. Dans l'arrière-pays niçois (Alpes-Maritimes), cette offre touristique ne cesse d'augmenter sous les formes les plus inattendues. En décembre dernier, Marianne Delande a ouvert des chambres d'hôtes insolites : des cabanes en bois, en forme de pommes de pin, perchées dans les arbres. Depuis début avril, Marianne affiche complet sur ses deux chambres d'hôtes. Avant la fin de l'été, la jeune femme espère ouvrir deux autres chambres.

Accueil chaleureux et cuisine familiale

Avec huit millions de touristes par an pour toute la métropole niçoise, il y a un vrai potentiel pour ce type de logement. Mais à l'office de tourisme, on rappelle que le succès n'est pas garanti. Il faut se démarquer. Pour se différencier des hôtels, un couple mise sur des spécialités niçoises familiales et un accueil chaleureux pour les touristes. L'ensemble du jardin est à disposition des hôtes, piscine et terrasse comprise. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Selon l\'Umih, une chambre d\'hôtes est limitée à 5 chambres, ne peut accueillir que 15 personnes maximum, et doit être située chez l\'habitant et non dans une annexe.
Selon l'Umih, une chambre d'hôtes est limitée à 5 chambres, ne peut accueillir que 15 personnes maximum, et doit être située chez l'habitant et non dans une annexe. (ALAIN LE BOT / PHOTONONSTOP / AFP)