Alimentation : à Niort, les épluchures du restaurant universitaire sont cuisinées

Publié
Restaurant universitaire : à Niort, les épluchures sont cuisinées
Article rédigé par
J.Mimouni, A.Darrigrand, C.Paquier, P.Limpens - France 2
France Télévisions

Le restaurant universitaire de Niort souhaite réduire ses déchets. Ainsi, les épluchures sont réutilisées et le prix du repas des étudiants n'a pas augmenté, malgré l'inflation. 

Mardi 4 octobre, le chef d'un restaurant universitaire prépare un cake aux fruits, en ajoutant les peaux. "On utilise vraiment toute la banane, les peaux sont décontaminées, on les cuit au four vapeur et après on les mixe", indique Christophe Baraton, chef cuisinier au restaurant universitaire de Niort (Deux-Sèvres). La pâte obtenue permet d'économiser jusqu'à 3 kg de bananes. "C'est un sujet qui nous concerne de plus en plus le tri des déchets", assure une étudiante. 

Des déchets réduits de 145 g à 30 g par assiette 

Les épluchures de patate douce sont aussi cuisinées. "La peau sert pour faire des frites", explique Laura Cantin, agent de cuisine. Les portions individuelles sont réduites afin de limiter le gaspillage alimentaire. Le poids des déchets a ainsi été réduit de 145 g à 30 g par assiette. "On va moins commander, on va faire moins de stocks, c'est aussi moins d'argent qui est dépensé", affirme Karine Peltier, directrice du Crous de Niort (Deux-Sèvres). Le prix du repas des étudiants demeure à 3,30 euros. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.