Aix-Marseille : le sursis ne satisfait pas les restaurants et cafés

À Marseille (Bouches-du-Rhône), la fermeture des bars aura finalement lieu dimanche 27 septembre au soir. Ce répit n'apaise toutefois pas la colère des restaurateurs et cafetiers, dont certains appellent à ne pas respecter les mesures.

FRANCE 2

Devant la fronde des restaurateurs, le ministre de la Santé a annoncé un délai. Désormais, seuls les établissements de Marseille et d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) seront concernés par une fermeture de sept jours renouvelable, et la mesure ne prendra finalement effet que dimanche 27 septembre au soir. Malgré le sursis, les restaurateurs demeurent inquiets, à l'image de Jérémy Despieds. "Bien sûr que c'est mieux une semaine que 15 jours, mais ce qui nous fait râler c'est que ce n'est pas justifié", explique-t-il.

Certains professionnels braveront l'interdiction

"Sept jours, c'est déjà bien. Après, ça devient compliqué à gérer. Entre le stock, les plannings, les choses à faire, on ne sait plus trop sur quel pied danser", s'inquiète de son côté le serveur d'un café de Marseille. Dans 15 autres communes des Bouches-du-Rhône où le taux d'incidence est moindre, les établissements pourront rester ouverts jusqu'à 22 heures. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un restaurateur marseillais range sa terrasse à l\'heure de la fermeture, le 26 août 2020.
Un restaurateur marseillais range sa terrasse à l'heure de la fermeture, le 26 août 2020. (THEO GIACOMETTI / HANS LUCAS / AFP)