Succession : a-t-on le droit de déshériter ses enfants ?

Le clan Hallyday se déchire autour de l'héritage du chanteur.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Des résidences luxueuses en France et à l'étranger, un patrimoine musical composé d'un millier de chansons et autant de droits... L'héritage de Johnny Hallyday se chiffre en dizaines de millions d'euros. Autour de ce pactole, la famille de l'artiste se déchire désormais. Dans son testament, la star ne lègue rien à ses deux premiers enfants, David Hallyday et Laura Smet.

Quelle est sa dernière résidence ?

Mais a-t-on le droit de déshériter un enfant ? En droit français, c'est impossible. Mais Johnny Hallyday a rédigé ses dernières volontés sous la loi californienne, or aux États-Unis, la part réservée n'existe pas. Laura Smet a donc saisi le tribunal de Nanterre pour contester le testament californien. L'enjeu est de déterminer la dernière résidence principale de Johnny Hallyday. Si le dernier domicile retenu est la France alors le droit français s'appliquera, si le dernier domicile retenu est la Californie, alors le droit américain s'appliquera.   




Le JT
Les autres sujets du JT
Laura Smet (à g.) en compagnie de son demi-frère David Hallyday, le 9 décembre 2017, lors des obsèques de leur père à Paris.
Laura Smet (à g.) en compagnie de son demi-frère David Hallyday, le 9 décembre 2017, lors des obsèques de leur père à Paris. (BERTRAND GUAY / AFP)