Sophie Le Tan : à qui appartient l'autre ADN féminin retrouvé chez le principal suspect ?

À Strasbourg (Bas-Rhin), l'étudiante Sophie Le Tan est toujours activement recherchée. Et les enquêteurs ont identifié l'autre l'ADN féminin retrouvé au domicile de Jean-Marc Reiser, le principal suspect.

FRANCE 2

Depuis le 7 septembre, l'étudiante Sophie Le Tan est toujours portée disparue à Strasbourg (Bas-Rhin). Des traces de son ADN ont été retrouvées au domicile de Jean-Marc Reiser, le suspect numéro 1. Et un autre ADN féminin a également été retrouvé dans le studio de l'homme de 58 ans, déjà condamné pour viol dans le passé. La journaliste Caroline Arnold apporte les nouveaux éléments de l'enquête, en direct de Strasbourg. "Selon les enquêteurs, cet ADN serait celui d'une jeune étudiante étrangère dont on est sans nouvelles aujourd'hui. Les enquêteurs seraient en train de vérifier si elle n'est pas rentrée dans son pays d'origine ou si elle est officiellement portée disparue", détaille la journaliste.

Un appartement nettoyé "de fond en comble"

C'est dans ce même appartement, "pourtant nettoyé de fond en comble par le suspect, que l'on avait retrouvé des traces de sang appartenant à Sophie Le Tan, cette jeune étudiante strasbourgeoise. Les enquêteurs aujourd'hui sont en parallèle en train d'étudier d'autres dossiers, d'autres disparitions inquiétantes qui pourraient être rattachées à cette disparition", conclut Caroline Arnold.

Le JT
Les autres sujets du JT
Sophie Le Tan
Sophie Le Tan (France 2)