Six "gilets jaunes" condamnés à des amendes de 500 à 1 500 euros après une manifestation devant le domicile sarthois de Marlène Schiappa

Six "gilets jaunes" ont été condamnés à des peines d'amende allant de 500 à 1 500 euros après une manifestation devant le domicile de Marlène Schiappa, en mai 2019, au Mans. La secrétaire d'État avait dit sur Facebook avoir été la cible de menaces de mort.

Marlène Schiappa, le 27 mars 2019 à l\'Assemblée nationale à Paris
Marlène Schiappa, le 27 mars 2019 à l'Assemblée nationale à Paris (MARTIN BUREAU / AFP)

Six "gilets jaunes" qui avaient manifesté devant le domicile de Marlène Schiappa dans la nuit du 24 au 25 mai 2019 ont été condamnés vendredi 27 septembre à des peines d’amende allant de 500 à 1 500 euros, indique France Bleu Maine.

Dans le détail, deux des manifestants ont été condamnés à 1 500 euros d’amende par le tribunal correctionnel du Mans et les quatre autres à 500 euros d’amende. Ils doivent également verser un euro pour préjudice moral et l’un d’entre eux a l'interdiction de manifester en Sarthe pendant deux ans.

"Des slogans agressifs et des menaces de mort"

Ils étaient poursuivis pour "organisation d’une manifestation sur la voie publique sans déclaration", "tapage nocturne", "outrage" et "injure publique en raison du sexe." Cette dernière qualification n’a pas été retenue par le tribunal. Marlène Schiappa avait également évoqué des menaces de mort qui n'ont pas pu être confirmées par l’exploitation des vidéos. Des peines de 500 euros à deux mois de prison avec sursis avaient été requises lors de l’audience qui s'est tenue le 24 juillet dernier.

La secrétaire d’Etat avait évoqué sur Facebook des "slogans agressifs", des "menaces de mort" et avait insisté sur le "traumatisme" de ses deux enfants, réveillés en pleine nuit par cette manifestation. Ces évènements d’une "violence intolérable", l’avait conduite à porter plainte.