Sécurité : Google sommé de flouter les prisons par le ministère de la Justice

Le ministère de la Justice a promis de tirer toutes les leçons de l'évasion de Rédoine Faïd. Il demande notamment une nouvelle fois au géant américain de flouter les prisons sur Google Maps et Google Earth par souci de sécurité. 

Voir la vidéo
FRANCE 3

Le centre pénitentiaire de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais) est l'une des prisons les plus sécurisées de France. Rédoine Faïd y dort depuis que sa cavale a pris fin. Surprenant, l'établissement est tout à fait visible sur internet. On y voit des détails comme la position des fenêtres de toit. C'est la même chose pour la prison de Réau (Seine-et-Marne) d'où Rédoine Faïd s'était échappé en hélicoptère cet été. Encore plus édifiant, la maison d'arrêt de Seysses près de Toulouse (Haute-Garonne). Google permet de faire une visite en trois dimensions.

Google assure que les mesures seront prises d'ici quelques semaines

Pourtant, depuis un an, un décret interdit les photographies aériennes de tous ces sites sensibles. Mardi 9 octobre au matin, la ministre de la Justice a fait un rappel à l'ordre. "Je trouve qu'il n'est pas normal que des établissements sécurisés tels que nos prisons se retrouvent sur internet. J'ai écrit à Google pour que des mesures soient prises", a déclaré Nicole Belloubvet sur RTL. Chez Google, on renvoie la balle aux sous-traitants. Ils sont en fait plusieurs à fournir les photographies. "Il y a un défi technologique, on est en train de le résoudre. On aura recours aux images respectant la loi d'ici quelques semaines", a assuré le porte-parole de Google mardi 9 octobre.

Le JT
Les autres sujets du JT
La prison de Vendin-le-Vieil, dans le Pas-de-Calais.
La prison de Vendin-le-Vieil, dans le Pas-de-Calais. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)