Retraites : les avocats, grands perdants de la réforme

La réforme des retraites doit mener à la disparition des régimes spéciaux. Certaines professions s'en inquiètent, notamment celles qui ont une grosse cagnotte qu'elles n'ont pas envie de partager. C'est le cas des avocats.

france 2

Un seul régime de retraite pour tous signifierait pour les avocats la fin de leur propre système. Un système autonome largement bénéficiaire avec 2 milliards d'euros de réserves. La profession redoute d'être pénalisée. "Aujourd'hui je ne vois pas comment on pourrait être heureux de cette réforme", détaille Catherine Modat de la Fédération des jeunes avocats.

Une retraite moyenne de 2130 € par mois

Pour les avocats, la retraite s'élève en moyenne à 2 130 € nets par mois. Un avocat qui perçoit 3 700 € brut par mois cotise 14% pour sa retraite, soit 518 € par mois. Mais avec la réforme, le taux de cotisation pourrait passer à 28% pour 1 036 € par mois. Le futur régime universel des retraites prévoit pour les avocats un taux de cotisation identique à celui des salariés. La réforme pourrait être étalée sur une quinzaine d'années. Selon des députés proches du gouvernement, une partie des réserves pourrait être utilisée pour atténuer la hausse des cotisations.

Le JT
Les autres sujets du JT
Plusieurs dizaines d\'avocats, magistrats, greffiers ont manifesté le 30 mars au tribunal de grande instance de Marseille contre la réforme de la justice.
Plusieurs dizaines d'avocats, magistrats, greffiers ont manifesté le 30 mars au tribunal de grande instance de Marseille contre la réforme de la justice. (MAXPPP)