Procès Daval : Jonathann Daval reconnaît un acte "impardonnable"

Le procès pour le meurtre d'Alexia Daval se poursuit, mercredi 18 novembre. À la barre, la mère de la jeune femme a imploré son gendre de dire la vérité, tandis que le père d'Alexia Daval a demandé la peine maximale.

France 3

Pendant plus de 5 heures, la cour d'assises de Vesoul (Haute-Saône) a entendu la famille d'Alexia Daval, mercredi 18 novembre. À commencer par sa mère, Isabelle Fouillot : des sanglots dans la voix, elle raconte son calvaire, la mort de sa fille. "Coup de massue", dit-elle, quand on lui annonce que le meurtrier n'est autre que Jonathann Daval. Ce gendre si doux, si timide, cet enfant, "mon enfant", le qualifie-t-elle. À ce moment-là, son gendre, qui n'a jamais osé la regarder, verse quelques larmes.

"Je vous ai menti, j'ai détruit vos vies"

"Dès le début, Jonathann Daval a voulu s'excuser devant la famille : 'Ce que j'ai fait est impardonnable, a-t-il dit. Je vous ai menti, j'ai détruit vos vies', rapporte la journaliste Nathalie Perez, en direct de Vesoul. Puis il est revenu longuement sur cette dernière soirée, sur la dispute qui a suivi avec Alexia." Néanmoins, Jonathann Daval ne s'est pas exprimé quant au mobile de son crime. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Jonathann Daval, derrière le poster d\'Alexia Daval, le 5 novembre 2017 à Gray (Haute-Saône).
Jonathann Daval, derrière le poster d'Alexia Daval, le 5 novembre 2017 à Gray (Haute-Saône). (SEBASTIEN BOZON / AFP)