Policier tué à Avignon : Gérald Darmanin rend hommage à un "soldat" mort en "héros" contre le trafic de drogue

"La lutte contre les trafics de stupéfiants, partout sur le territoire national, s'apparente à une guerre", a déclaré le ministre de l'Intérieur après la mort d'un policier à Avignon. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, à Avignon (Vaucluse), le 5 mai 2021.  (CLEMENT MAHOUDEAU / AFP)

Quelques heures après la mort d'un policier de 36 ans, mercredi 5 mai, tué par balle près d'un point de deal à Avignon (Vaucluse), le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin s'est rendu sur place pour lui rendre hommage. "La lutte contre les trafics de stupéfiants, partout sur le territoire national, s'apparente à une guerre. Cette guerre, nous la menons grâce à des soldats et ces soldats sont les policiers et les gendarmes de France. Aujourd'hui, un de ces soldats est mort en héros pour lutter contre le trafic de stupéfiants", a-t-il déclaré à la presse, vers minuit. 

Gérald Darmanin a ensuite fait le point sur la lutte anti-drogue dans le Vaucluse. Depuis le 1er janvier, "83 interpellations" pour trafic de stupéfiants et "plus de 60 opérations contre les points de deal" ont eu lieu dans le département, selon le ministre de l'Intérieur. Le locataire de la Place Beauvau constate par ailleurs "une augmentation inquiétante de la présence des armes à feu" qui représentent "plus de 30% des armes saisies" lors des interpellations dans le trafic de stupéfiants". 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.