VIDEO. "Si on veut mourir un peu tranquille, il faut en parler" : violée par trois prêtres dans son enfance, elle témoigne 50 ans plus tard

Il y a cinquante ans, Nanou Couturier a été la victime récurrente de viols de la part de trois prêtres de sa ville. Aujourd'hui, elle témoigne.

France 2

Elle revient sur les lieux où son enfance lui a échappé. Nanou Couturier, 62 ans, vivait en face d'une ancienne église. Abandonnée par sa mère, de l'âge de 3 à 13 ans, elle a été violée par les trois prêtres du quartier. À 13 ans, elle finit par prendre la fuite, par fuguer. Cinquante ans plus tard, la blessure est toujours vive. Seul un des trois prêtres est toujours en vie.

Face-à-face avec le dernier survivant

Il y a deux ans, Nanou Couturier parvient à le retrouver et tient à lui dire qu'elle n'a rien oublié. Une journaliste filme alors la rencontre en caméra cachée. "Ne pensez-vous pas que c'est le grand drame d'aujourd'hui que de focaliser là-dessus", répond le prêtre, ajoutant qu'il peut y avoir "une part d'imagination".

Nanou Couturier dépose une plainte contre lui et tient à dénoncer l'hypocrisie de l'Église face à la pédophilie. Elle sait que son cas est prescrit, mais plaide pour faire entendre la parole des victimes. Nanou Couturier a libéré sa parole, cinquante ans après, pour rendre justice à la petite fille qu'elle était.

Le JT
Les autres sujets du JT
Il y a cinquante ans, Nanou Couturier a été la victime récurrente de viols de la part de trois prêtres de sa ville. Aujourd\'hui, elle témoigne.
Il y a cinquante ans, Nanou Couturier a été la victime récurrente de viols de la part de trois prêtres de sa ville. Aujourd'hui, elle témoigne. (France 2)