"On les fait rentrer dans la famille judiciaire", à Lyon, avocats et magistrats tendent la main aux étudiants pénalisés par la crise sanitaire

À Lyon, pour aider les étudiants en droit en manque de réseau professionnel qui ne parviennent pas à trouver des stages, des parrainages sont mis en place avec des professionnels. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Palais de justice de Lyon. (JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)

Obtenir un stage en période de Covid peut s’avérer une mission impossible pour les étudiants qui n’ont pas le réseau professionnel suffisant. Pour rétablir un peu l’égalité des chances, des magistrats lyonnais ont décidé, en partenariat avec les Universités de Lyon, de mettre en place un parrainage, c’est-à-dire un suivi sur le long terme, pour les étudiants les plus isolés.

"On s'adresse à des étudiants qui, en cette période de crise, sont plus en difficulté que les autres parce qu'ils voient les portes se refermer", explique Nicolas Jacquet, procureur de la République de Lyon, à l’origine de cette initiative. "C'est difficile d'avoir un stage dans une période où on ne sait pas comment les choses vont être organisées. Nous, on renoue avec ça. On les fait rentrer dans la famille judiciaire." 

Plusieurs centaines d'étudiants concernés

"Nous ne pouvons pas faire de stage, nous ne pouvons pas travailler, nous n'arrivons pas à joindre de magistrats, d’avocats", confirme Jade, 21 ans, étudiante à l’université Lyon 3. C'est vrai que le Covid rend les choses très difficiles mais, si on est honnête, ça a toujours été difficile de trouver des stages sans réseau", explique la jeune femme venue au Palais de justice pour se renseigner sur ces nouveaux partenariats.

"Ce genre d'opportunité est vraiment incroyable pour nous. Ça nous donne une chance d’accéder à ce milieu là et de pouvoir voir plus loin que nos études"

Jade, étudiante

à franceinfo

Ces parrainages vont s’adresser aux étudiants qui n’ont pas de liens familiaux avec les métiers du droit. Sur les plus de 15 000 étudiants en droit que compte la ville de Lyon, plusieurs centaines seront éligibles.

De nombreux avocats du barreau de Lyon ont déjà fait part de leur enthousiasme à l’idée de suivre un étudiant sur le long terme. "J'accueille des stagiaires dans mon cabinet mais là, c'est vraiment autre chose, assure Me Joëlle Forest-Chalvin, vice-bâtonnier du barreau de Lyon. Cette génération Covid peut être mal appréhendée parce qu’elle n’aura pas eu les examens comme nous les avons eus. Ce parrainage, comme il va être au long cours, va permettre aux étudiants de se faire un réseau et je pense que c'est une chance de plus.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.