Equateur : assassinat d'un procureur en charge de féminicides

C'est le troisième magistrat assassiné par balles en cinq mois dans le pays. En mai, c'est une procureure du port de pêche de Manta (Sud-Ouest) qui avait été tuée.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des militants des droits de la femme tiennent un sit-in de protestation devant le bureau du procureur général à Quito, en Equateur, le 16 septembre 2022, contre la disparition d'une femme dans une école de formation de la police. (RODRIGO BUENDIA / AFP)

Un procureur équatorien, en charge notamment de féminicides, a été assassiné lundi 19 septembre, à Guayaquil, dans le sud-ouest de l'Equateur, a fait savoir le parquet sur Twitter. "Le procureur Edgar Escobar (...) a été tué par balle ce matin" près de son bureau dans le grand port de la côte Pacifique et capitale économique du pays. Deux suspects ont été interpellés peu après, a précisé le parquet. 

La victime était membre de l'"Unité des personnes et garanties" du ministère public, en charge d'enquêter sur les féminicides et autres crimes de haine. Le mobile de son assassinat est pour le moment inconnu. Mais il intervient alors que la ville de Guayaquil, gangrénée par le narcotrafic, connaît une vague de violences sans précédent, dans les quartiers comme dans son vaste complexe pénitentiaire, théâtre de plusieurs massacres sanglants entre gangs rivaux qui ont fait près de 400 morts depuis février 2021.

Deux autres magistrats tués cette année

C'est le troisième magistrat assassiné par balles en cinq mois dans le pays. En août, un juge de la localité amazonienne de Lago Agrio, près de la frontière avec la Colombie, avait été assassiné. En mai, c'est une procureure du port de pêche de Manta (sud-ouest) qui avait été tuée.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Droit et justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.