Démarches en ligne : l'alerte du Défenseur des droits

Le Défenseur des droits alerte sur les dérives possibles de la dématérialisation des services publics. 

France 2

Dans un rapport, le Défenseur des droits indique que de nombreux Français n'ont pas accès à internet. Un souci quand de plus en plus de démarches des services publics se font sur le web. "20 à 25% des Français n'ont pas d'accès complet aux services publics", explique la journaliste Florence Griffond sur le plateau du 13 Heures. "Il y a d'abord ceux qui n'ont pas d'ordinateur, ce qui représente tout de même 15% de la population. Ou alors, ceux qui n'ont pas de connexion internet parce qu'ils vivent dans des zones blanches, soit 541 communes"

Le Défenseur des droits parle de dérives

"Les personnes handicapées, les seniors, ceux qui maîtrisent mal le français ou les détenus", sont également plus susceptibles de ne pas être à l'aise avec ces démarches en ligne. Quand le Défenseur des droits parle de dérives, il fait allusion par exemple à un homme radié de Pôle emploi car il n'avait pas répondu à deux mails qu'il n'avait jamais reçus, puisqu'il habitait dans une zone blanche.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Défenseur des droits, Jacques Toubon, le 17 octobre 2017 à Paris.
Le Défenseur des droits, Jacques Toubon, le 17 octobre 2017 à Paris. (LUDOVIC MARIN / AFP)