Dans le rétro : le 18 septembre 1981, la France abolissait la peine de mort

Selon un sondage paru lundi 14 septembre, un Français sur deux est favorable au rétablissement de la peine de mort. Cette dernière a été abolie il y a trente-neuf ans, le 18 septembre 1981.

France 2

Vendredi 18 septembre, cela fait trente-neuf ans jour pour jour que la peine de France a été abolie en France. Pourtant, selon un sondage publié lundi 14 septembre, 50% des Français se disent favorables à son rétablissement. Le 18 septembre 1981, quelques mois après l’arrivée de la gauche au pouvoir, Robert Badinter, le garde des Sceaux, débute ainsi son allocution devant les députés : “J’ai l’honneur, au nom du gouvernement de la République, de demander à l’Assemblée nationale l’abolition de la peine de mort.

“Où on va ?”

L’ancien avocat délivre alors une plaidoirie qui va rester dans l’histoire de la Ve République. Pourtant, à cette époque, l’opinion publique est majoritairement favorable à la peine capitale. “Il y en a qui méritent la mort, quand même”, lâche alors un passant, interviewé par un journaliste. “S’il n’y a pas de crainte, alors, où on va ?”, précise une autre passante. Le sujet revient régulièrement dans les débats, y compris à la télévision.

Le JT
Les autres sujets du JT
Robert Badinter le 2 juin 2015 dans la cour de l\'Elysée à Paris.
Robert Badinter le 2 juin 2015 dans la cour de l'Elysée à Paris. (CITIZENSIDE / YANN KORBI / AFP)