Compteurs Linky : le Conseil d'État saisi par l'UFC-Que choisir

L'UFC-Que choisir saisit le Conseil d'État à propos des compteurs Linky. L'association de consommateurs entend dénoncer le retard dans la mise en oeuvre de l'affichage en temps réel de la consommation électrique.

France 2

Le Conseil d'État, la plus haute instance administrative française, a été saisie par l'UFC-Que choisir concernant les compteurs Linky. L'association de défense des consommateurs dénonce le retard pris par Linky dans la mise en place d'afficheurs, des écrans qui permettent de connaître en temps réel sa consommation électrique. Un dispositif réservé aux ménages précaires. Les données transmises sont affichées en euros et non en kilowatt/heures. L'objectif : mieux maîtriser sa consommation et donc alléger la facture d'électricité.

Des arrêtés gouvernementaux non publiés

Selon UFC-Que choisir, la date butoir pour la mise en place des afficheurs à expirer depuis plus d'un mois. En cause : des arrêtés qui n'ont toujours pas été publiés par le gouvernement. L'association demande à l'État d'adopter dans les plus brefs délais les textes manquants. La mise en place d'afficheurs est une disposition prévue dans la loi de Transition énergétique, adoptée en 2015.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le compteur Linky gagne du terrain, mais les promesses des pouvoirs publics ne sont pas toutes tenues.
Le compteur Linky gagne du terrain, mais les promesses des pouvoirs publics ne sont pas toutes tenues. (DAMIEN MEYER / AFP)