Besançon : une information judiciaire pour homicide volontaire ouverte après le meurtre d'un ambulancier samedi

La victime âgée de 50 ans a été tué samedi lors d'une intervetion. Au total, trois informations judiciaires sont ouvertes. 

Article rédigé par
France Bleu Besançon - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Etienne Manteaux, procureur de la République de Besançon. (MARIE-CORALIE FOURNIER / FRANCE-BLEU BESANÇON)

Une information judiciaire est ouverte pour homicide volontaire après le meurtre d'un ambulancier de 50 ans, samedi 28 août, à Besançon dans le Doubs, rapporte France Bleu Besançon. Le mis en cause, un homme de 40 ans atteint de troubles psychotiques, est actuellement pris en charge dans un hôpital psychiatrique à Novillars.

Au total, trois informations judiciaires sont ouvertes, annonce le procureur de la République de Besançon, Etienne Manteaux. Une pour homicide volontaire et deux pour tentatives d'homicides, sur deux voisins du mis en cause.

Il est dans un état tel aujourd'hui qu'il ne peut pas être entendu, le point central sera de déterminer s'il y avait une altération ou une abolition de son discernement

Etienne Manteaux

France Bleu Besançon

L'enquête doit aussi déterminer si la société d'ambulances privées, Jussieu, pour laquelle travaillait la victime, a été prévenue de l'arrivée imminente des policiers, cinq minutes après le meurtre.

"A ce stade je ne parlerai pas de dysfonctionnement majeur", estime le procureur de la République. La police a été en contact avec le standard du SAMU, précisant qu'une patrouille allait arriver.

La société d'ambulances Jussieu va organiser un hommage mercredi 1er septembre devant ses locaux à Besançon. Une cagnotte a également été ouverte en soutien à la famille de la victime.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Droit et justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.