Cet article date de plus de cinq ans.

Automobile : un nouveau décret suscite l'indignation des garagistes

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Automobile : un nouveau décret suscite l'indignation des garagistes
Article rédigé par
France Télévisions

Dès janvier prochain, les concessionnaires seront dans l'obligation de proposer des pièces d'occasion à leurs clients.
 

C'est une bonne nouvelle pour le portefeuille des automobilistes. À partir de janvier prochain, les garagistes devront proposer des pièces détachées d'occasion, garanties trois mois, à leurs clients. Mise en place dans le cadre de la loi de transition énergétique, la mesure devrait permettre d'importantes économies, mais semble loin de faire consensus. 

Une perte de temps 

À Montpellier, les concessionnaires accueillent plutôt mal la mesure : "En mécanique, on ne peut pas s'amuser à mettre de l'occasion, ce n'est pas possible. Ce ne sont que des éléments de sécurité donc on ne peut pas", analyse un mécanicien. Alors que ce nouveau décret demandera un double devis, d'autres déplorent une perte de temps et d'argent : "ça nous fera automatiquement plus de travail et on perdra de la rentabilité", craint Bertrand Delalonde au micro de France 2.
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Droit et justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.