VIDEO. Pièges de l'été : attention aux frais cachés des locations de voitures

Assurances supplémentaires, refus de certains moyens de paiement... Bien souvent le prix payé par les consommateurs dans les agences de locations de voitures est supérieur aux tarifs affichés au moment de la réservation sur internet.

france 2

Sur la route (chargée) des vacances, il n'y a pas qu'au volant qu'il faut être vigilant. Pour les locations de voitures, les offres sont nombreuses et les pièges aussi. Assurances, taxes, options : parfois des frais cachés font gonfler la facture. Deux semaines après son retour de vacances d'Alicante (Espagne), David Almeida est encore dépité. Le mois dernier, il pensait avoir trouvé un bon plan avec sa famille : 271 euros seulement pour 15 jours de location d'une voiture chez Firefly, assurance comprise. Mais une fois sur place à l'agence, il découvre qu'il doit aussi payer la TVA, plusieurs taxes, d'accueil après minuit par exemple, et une deuxième assurance, obligatoire, lui dit-on.

369 euros supplémentaires sont prélevés sur son compte

"Si on n’accepte pas les clauses, il n’y a tout simplement pas de voiture", explique David Almeida. Il se résout donc à signer le contrat : 369 euros supplémentaires sont prélevés sur son compte. Au total, la location lui est revenue à 630 euros, soit deux fois et demie le prix initial. Selon l'entreprise Firefly, il s'agit de la responsabilité du client qui n'a pas lu les conditions générales de vente. Ces litiges, un réseau de défense des consommateurs en enregistre presqu'un par minute au plus fort de l'été. Certaines compagnies à bas coût entretiennent volontairement le flou sur leurs prix.

Le JT
Les autres sujets du JT
Arnaques de vacances : les frais cachés des locations de voitures
Arnaques de vacances : les frais cachés des locations de voitures (Arnaques de vacances : les frais cachés des locations de voitures)