Cet article date de plus de six ans.

Les pièges de la location de voitures

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Les pièges de la location de voitures
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Les plaintes et réclamations sont nombreuses dans le secteur. Ils portent sur des litiges ou des tarifs fantaisistes.

A priori, il n'y a rien de plus simple à faire que de louer une voiture pour les vacances. Sur internet, il suffit de se laisser guider. Les tarifs semblent clairs et détaillés. En réalité, il s'agit d'une plongée dans la jungle des tarifs. Entre le prix, les options et les réparations, le client n'est pas forcément roi. Première bizarrerie : le prix d'une voiture est parfois différent selon l'endroit d'où on la réserve. Plus c'est loin, moins c'est cher. 

Jacques Cardoze, correspondant de France 2 à Washington, essaye de louer une voiture à Nice pour une semaine. Elle lui coûte 309 euros. Depuis Paris, le même loueur réclame 391 euros pour la même catégorie de voiture. Ce n'est pas un cas isolé. Une association de consommateurs a fait le test sur plus de 100 réservations. "On a constaté que la différence tarifaire pouvait être significative puisque selon les loueurs, un Américain va payer deux fois moins cher qu'un Européen pour louer un véhicule en Europe", explique Cédric Musso, directeur de l'UFC-Que choisir. "C'est scandaleux, il n'y a pas de justification économique", déplore-t-il.

Mieux vaut être méfiant

Même en France, entre deux régions pour les mêmes réservations, les tarifs varient fortement, parfois de plus de 100 euros. De plus, les prix évoluent dans le temps et ne sont pas fixes. Aucun loueur n'a voulu s'expliquer sur la question ni sur certains frais supplémentaires facturés sans aucun détail.

Aujourd'hui, mieux vaut être un consommateur méfiant en cas de besoin d'une voiture de location.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.