Affaire Nissan : Carlos Ghosn nie les faits qui lui sont reprochés

Carlos Ghosn n'a eu que quelques minutes mardi 8 janvier pour s'expliquer devant la justice japonaise. Détenu depuis 50 jours, il nie les faits qui lui sont reprochés.

France 2

Carlos Ghosn a obtenu une audience publique devant la justice japonaise, mardi 8 janvier. "La comparution s'est terminée il y a quelques heures. Il y avait seulement 42 places à l'intérieur de la salle d'audience, il y a donc eu un tirage au sort pour voir un Carlos Ghosn qui était arrivé très tôt le matin", indique Arnauld Miguet, l’envoyé spécial de France 2 à Tokyo (Japon.)

Audience symbolique

"Carlos Ghosn a rappelé tout son amour pour la société Nissan qu'il avait contribué à redresser et dit avoir agi toujours en toute honnêteté. En d'autres termes, il conteste sa détention, il conteste son incarcération. Ce en quoi le juge lui a répondu qu'il y avait des risques de fuite s'il était libéré et de destruction de preuves", explique Arnauld Miguet. Cette audience avait une valeur plus symbolique qu'autre chose. Pour l'heure, Carlos Ghosn est de retour dans sa cellule au centre de détention de Tokyo.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un portrait de Carlos Ghosn lors de sa première audience au tribunal de Tokyo est diffusée à la télévision japonaise.
Un portrait de Carlos Ghosn lors de sa première audience au tribunal de Tokyo est diffusée à la télévision japonaise. (BEHROUZ MEHRI / AFP)