Affaire Fiona : 30 ans de prison requis contre Berkane Maklouf et Cécile Bourgeon

Cécile Bourgeon et Berkane Maklouf étaient jugés en appel pour le meurtre et la disparition de la petite Fiona. En appel, les juges ont requis 30 ans de prison.

Samedi soir, le jury délibérait toujours dans le procès en appel de Berkane Maklouf et Cécile Bourgeon. Ils sont accusés de la mort de leur fille et belle-fille respective, Fiona, et d’avoir dissimulé son corps en 2013. Une mission délicate pour les jurés face à deux accusés dont les propos restent contradictoires. Si le corps n’a toujours pas été retrouvé, au terme de 15 jours d’audience, les deux protagonistes clament toujours leur innocence. En première instance, Cécile Bourgeon avait été acquittée pour les faits de violence sur Fiona, alors que Berkane Maklouf avait lui écopé de 20 ans de prison.

Les parties civiles demandent deux condamnations

Durant ce procès en appel, les conseils de Cécile Bourgeon ont demandé que les jurés ne condamnent pas leur cliente sans preuve. Demandes contraires du côté des parties civiles qui ont souhaité une condamnation exemplaire pour l’homme et la femme. L’avocat général avait d’ailleurs déclaré que "tout était codifié chez Cécile Bourgeon" et qu’elle savait "adapter son discours à celui qui est en face d’elle."

Le JT
Les autres sujets du JT
Cécile Bourgeon, la mère de la petite Fiona, le 5 septembre 2016 à Riom (Puy-de-Dôme).
Cécile Bourgeon, la mère de la petite Fiona, le 5 septembre 2016 à Riom (Puy-de-Dôme). (THIERRY ZOCCOLAN / AFP)