Affaire Fillon : "Sur les affaires individuelles, la justice est indépendante", affirme Nicole Belloubet

Nicole Belloubet, ministre de la Justice, est l’invitée des "4 Vérités" de France 2, mercredi 24 juin.

France 2

Selon Mediapart, Emmanuel Macron aurait écrit au Parquet national financier, à l’été 2019, pour dédouaner le secrétaire général de l’Elysée, Alexis Kohler, mis en cause dans le dossier MSC. Le président de la République est-il intervenu dans une affaire individuelle ? "Je ne suis absolument pas capable de répondre quoi que ce soit sur ce sujet, je n’ai pas accès au dossier, cela n’est pas dans mes fonctions", explique Nicole Belloubet, ministre de la Justice et invité des "4 Vérités" de France 2, mercredi 24 juin.

Les avocats de François Fillon demandent de rouvrir les débats concernant l’affaire Fillon, après les déclarations d’Eliane Houlette, l’ex-procureur financière, qui a évoqué des "pressions" de sa hiérarchie. "Là encore, je crains de vous décevoir, je ne peux pas répondre sur le fond", indique Nicole Belloubet.

L'Inspection générale de la justice saisie ?

Qui doit rendre des comptes concernant les pressions décrites par Eliane Houlette ? "Sur les affaires individuelles, la justice est indépendante. Si elle dysfonctionne, il y a le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) qui est là, c’est un organe indépendant. La garantie de l’État de droit, c’est que les juges statuent en toute indépendance", assure Nicole Belloubet.

Emmanuel Macron a saisi le CSM pour clarifier la situation. "Si le CSM révèle un certain nombre de dysfonctionnement, alors l’Inspection générale de la justice peut être saisie en appui pour voir quelle suite peut être donnée à ces éventuels dysfonctionnements, mais nous n’en sommes pas là".

Que penser des déclarations d’Eliane Houlette ? "Je n’ai plus le droit depuis 2013 de donner des instructions dans des affaires individuelles", conclut la garde des Sceaux.

La ministre de la Justice Nicole Belloubet à l\'Assemblée, le 16 juin 2020, à Paris.
La ministre de la Justice Nicole Belloubet à l'Assemblée, le 16 juin 2020, à Paris. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)