Des menus à emporter pour la Saint-Valentin : "Un moyen de retrouver nos clients, comme tous les ans", explique ce restaurateur

Pour faire face à la crise sanitaire alors qu'ils sont fermés depuis plusieurs mois, certains restaurants proposent des menus de Saint-Valentin à emporter.

Article rédigé par
Valentin Houinato - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Vincent Neveu, chef du Petit tonneau, à Paris, prépare un menu spécial Saint-Valentin, le 14 février 2021. (VALENTIN HOUINATO / RADIO FRANCE)

Cette année, la Saint-Valentin ne sera pas comme les autres. Les restaurants, fermés depuis plusieurs mois à cause de la crise sanitaire, ne pourront pas accueillir les couples. Mais cela ne veut pas dire qu'il n'y aura pas de dîner en tête-à-tête, ce dimanche 14 février. Pour célébrer la fête des amoureux, certains restaurateurs ont décidé de mettre en place des menus à emporter.

C'est le cas de Marcel, qui rentre au petit matin du marché de Rungis. Il a fait le plein pour ce 14 février. "Bar de ligne, dos de cabillaud..." Il aide sa femme dans ce restaurant parisien, Au Petit tonneau, depuis le début de la crise sanitaire et il voulait absolument proposer à ses clients de fêter la Saint-Valentin. "C'est pour que les gens se disent qu'on n'a pas oublié les bonnes coutumes, raconte Marcel. On est passés du dressage dans des assiettes au dressage dans des barquettes. Aujourd'hui, on s'adapte, il faut qu'on survive, il faut qu'on soit solides. C'est important de travailler, même si la Saint-Valentin ne sera pas un grand succès, et on souhaite que cela en soit un, c'est important de pouvoir travailler et de minimiser les pertes." 

>> Des célibataires racontent comment la pandémie a bouleversé leur quête de l'amour : "Un vide sentimental s'est installé"

Derrière les fourneaux, le chef Vincent Neveu cuisine ce menu spécial pour les amoureux. Bouillon de langoustines, orange, tomates, gingembre frais, quelques bâtons de citronnelle écrasés... C'est un plaisir de travailler pour la Saint-Valentin. "C'est un moyen de retrouver nos clients, comme on le fait tous les ans." 

Le menu tourne entre 60 et 100 euros. Les commandes se sont fait attendre, mais pas de panique pour Arlette, la patronne. "Notre but, c'est de dire que nous sommes vivants, que nous sommes là, explique Arlette. Je suis confiante. Nos clients nous soutiennent beaucoup. Ils savent qu'on fait de la vente à emporter depuis le mois d'avril. Donc oui, je suis confiante, ils vont venir." Et après le service, elle espère elle aussi fêter sa Saint-Valentin. "A la dernière minute, il y a toujours de bonnes surprises !"

Les restaurateurs préparent des menus à emporter pour la Saint-Valentin : le reportage de Valentin Houinato
écouter

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.