Consommation : le boom des livraisons de repas à domicile

La tendance de la livraison de repas à domicile ne se limite pas aux grandes villes. Et la concurrence est rude dans ce secteur, comme une équipe de France 3 a pu le constater à Dijon (Côte-d'Or).

Voir la vidéo
FRANCE 3

À l'heure des repas, c'est un ballet incessant de cyclistes avec un sac isotherme sur le dos. À Dijon (Côte-d'Or), trois plateformes internet proposent chacune les menus d'une cinquantaine de restaurants. Plutôt populaire dans les grandes métropoles, ce service à domicile s'est imposé ici en moins d'un an. Ces nouveaux livreurs ont fait sensiblement gripper le chiffre d'affaires des restaurants. Une hausse de 10 à 25% selon les établissements.

Cinq euros par livraison

Mais ce service a un coût. Pour payer le coursier et dégager leur marge, les opérateurs qui mettent en relation les restaurateurs et les clients demandent 30% du prix de la commande. Si certains restaurateurs choisissent alors d'augmenter leurs prix, d'autres diminuent leurs marges pour fidéliser le client. À chaque livraison, le coursier touche en moyenne cinq euros. À Dijon, ils sont 200 à 300 livreurs sur ce créneau. Micro-entrepreneurs, ils utilisent leur propre vélo et leur smartphone. C'est un travail payé à la tâche, difficile, mais qui leur confère selon eux une certaine liberté. En seulement quelques mois, ce service a révolutionné le secteur de la restauration dijonnaise.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un coursier Deliveroo, sur la place de la République à Paris, le 11 août 2017.
Un coursier Deliveroo, sur la place de la République à Paris, le 11 août 2017. (JULIEN MATTIA / NURPHOTO)