VIDEO. "Au-delà du juridique, il y a la fraternité, il y a l'égalité" : Franck Gastambide évoque le "délit de solidarité"

Sorti le 6 mars, le film "Damien veut changer le monde" dépeint ces personnes prêtes à enfreindre la loi pour les sans-papiers.

BRUT

"Si je ne l'avais pas fait, comment j'aurais vécu avec ça ?", s'interroge Pierre-Alain Mannoni. Comme bien d'autres, il a été poursuivi par la justice française pour être venu en aide à des sans-papiers souhaitant passer la frontière. En effet, les personnes qui prêtent main-forte aux personnes en situation irrégulière peuvent être condamnés parce qu'ils commettent un "délit de solidarité".

Troublé par ces faits, Xavier de Choudens a réalisé le film "Damien veut changer le monde" dans lequel Damien, un surveillant d'école, décide de reconnaître un enfant pour ne pas que celui-ci soit expulsé. L'acteur Franck Gastambide, sensibilisé par cette cause, a été choisi pour jouer le rôle principal. 

Transgresser les lois pour une cause ? 

"J'ai la conviction que l'école, la scolarité, l'éducation, c'est la base de tout", explique Franck Gastambide. L'acteur s'étonne que des enfants puissent être exclus d'un établissement scolaire sous prétexte que leurs parents sont en situation irrégulière. Pour lui, la devise "Liberté, Égalité, Fraternité" est "plus forte que la vraie législation" et doit prévaloir. C'est pourquoi l'acteur conçoit que certains puissent déroger à la loi pour une cause qu'ils considèrent juste.  

En 2018, le Conseil Constitutionnel a affirmé qu'une aide désintéressée à un étranger ne saurait être passible de poursuites au nom du "principe de fraternité".

Sorti le 6 mars, le film \"Damien veut changer le monde\" dépeint ces personnes prêtes à enfreindre la loi pour les sans-papiers.
Sorti le 6 mars, le film "Damien veut changer le monde" dépeint ces personnes prêtes à enfreindre la loi pour les sans-papiers. (BRUT)