Cet article date de plus de trois ans.

Stephen Ditko, cocréateur de Spiderman, est mort à 90 ans

L'artiste de bandes dessinées américain était également le cocréateur d'un autre personnage des éditions Marvel, Doctor Strange.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Image promotionnelle pour le film "Spider-Man 3" de Sam Raimi, sorti en 2007 . (REX FEATURES / SIPA / MOVIESTORE COLLECTION)

Il était l'un des pères de Spiderman et de Doctor Strange. Le dessinateur et scénariste de comics Stephen Ditko est mort à l'âge de 90 ans. Stephen Ditko a été découvert mort dans son appartement fin juin, sans que les causes de sa mort soient apparentes, a précisé la police, citée samedi 7 juillet par le magazine Hollywood Reporter (en anglais).

Querelle avec Stan Lee

Né en 1927 à Johnstown, en Pennsylvanie, Stephen Dikto avait travaillé dans les années 1960 aux côtés de l'éditeur Stan Lee, homme-clé des éditions Marvel et figure incontournable de la bande dessinée américaine. Stephen Ditko avait notamment imaginé le fameux costume bleu et rouge de Spiderman et ses lanceurs de toile. 

Mais en 1966, après une querelle avec Stan Lee, il avait quitté Marvel pour d'autres maisons d'édition. Chez le rival DC Comics, il avait créé des personnages moins connus, comme The Creeper, The Question, Bleu Beetle ou encore Hawk and Dove. Il avait recommencé à travailler pour Marvel en 1979.

"Il n'a jamais cherché la célébrité"

"Aujourd'hui, toute la famille Marvel est attristée par la perte de Steve Ditko. Steve avait transformé la bande dessinée et l'univers de Marvel, et son héritage ne sera jamais oublié", a déclaré samedi dans un communiqué le président de Marvel Entertainment, Dan Buckley.

"Réservé et modeste, il n'a jamais cherché la célébrité", a réagi de son côté le président de DC Entertainment, Jim Lee. "D'une certaine façon, il représentait le héros caché qu'il voyait en chacun de nous."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Travailler dans les métiers d'art, culture, édition

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.